stausebach_2_stage_xl.png

Centre de biomasse Stausebach

Site : Kirchhain-Stausebach

Type d'installation : Installation hybride (combinaison de fermentation sèche et de fermentation humide), 4 MW (gaz)

Substances d'exploitation : déchets biodégrables et matiéres premières renouvelables

Déchets biodégradables : hétérogénéité et variation saisonnière

Le plus grand défi de l'exploitation d'une installation pure de fermentation de biogaz est le substrat : les déchets biodégradables ne sont pas tous les mêmes, leur composition peut être très hétérogène. Les déchets purement alimentaires présentent, contrairement aux déchets biodégradables communaux, une faible teneur en substances sèches et sont ainsi moins adaptés à cette méthode de fermentation. De plus, la disponibilité des substrats de déchets biodégradables est souvent soumise à des variations saisonnières.

bioabfall_1_stage_xl.png
stausebach_1_stage_xl.png

Utilisation flexible par la combinaison des technologies

Sans une charge constante, il est relativement difficile d'exploiter une installation de déchets de manière constante. Le projet à Stausebach a été ainsi confronté au défi de générer un rendement constant de gaz malgré des quantités et qualités variables de substrats.

Dans ce but, Schmack Biogas a développé un système d'installation qui combine différentes technologies de biogaz. Avec l'intégration de la technologie de fermentation humide et de la technologie de fermentation sèche de Schmack Biogas, l'utilisation de toutes les substances d'exploitation est possible.

Efficacité maximale des substances d'exploitation

Par la combinaison des deux types d'installation, les différentes substances alimentées sont conduites vers le type de fermentation le plus efficace. La production de biogaz se fait dans deux installations avec différents procédés pour les déchets biodégradables et les déchets verts et les matières premières renouvelables. Il s'agit de deux systèmes séparés avec diverses substances d'exploitation et diverses procédures. Les points d'intersection des deux systèmes sont le rassemblement de gaz, la répartition du chauffage et la préparation du gaz.

Ainsi, chaque année, environ trois millions de Nm3 de biogaz naturel sont produits et ensuite injectés dans le réseau de gaz naturel d'E.ON Mitte. Cela correspond à la teneur énergétique d'env. 30 millions de kWh et à la consommation électrique d'env. 8 500 foyers.

 

Stausebach_stage_XL.jpg